…Quand on pense à des films de monstres géants ce qui vient à l’esprit est pas un divertissement familial. La franchise Gamera a été orientée vers un public plus jeune, mais cette entrée vient toujours comme quelque chose d’une surprise étant donné plus tard l’évolution. Gamera Le Brave est plus le long des lignes de ET que l’effort réel dans l’univers de kaiju. Ce qui ne veut pas dire qu’il est un mauvais film. Au contraire, ce sont précisément les parties initiales dans lesquelles le jeune fils lien avec la petite tortue qui assure que le spectateur est engagé aux batailles de monstres une fois qu’ils ont lieu.

Le Gamera dans ce film est aussi un enfant donc il y a un handicap impliqué qui ajoute du suspense à l’issue. L’acteur principal, un petit garçon récemment orphelin de sa mère, les obligations émotionnellement avec son animal de compagnie mignon et le film offre des possibilités pour lui de grandir sans devenir un mini adulte comme cela arrive souvent dans de tels cas. Certaines des agrafes du genre sont presque totalement absents tels que les manœuvres militaires et l’incompétence du gouvernement. Il n’y a aucun intérêt à développer ces lignes de l’intrigue, car en son cœur ce qui importe est l’interaction entre le garçon et la nouvelle Gamera.

Le film peut décevoir les fans de monstres géants mais il offre quelque chose qui un plus large public peut se rapporter à et profiter. Parfois, peut-être un peu trop séveux il est néanmoins animé par des scènes d’action serrés qui sont savamment pensés. Il y a même des moments lyriques tels que lorsque les enfants vont à l’encontre du flux d’une foule en fuite.

Voici un petit bijou du cinéma touchante qui est bien la peine d’être regardé ….

Category:

Action, Fantastique

Comments are closed.