High Spirits est un morceau de fantaisie irlandaise surnaturelle avec quelques fondements sombres attrayants, mais il augmente encore et tombe constamment sur la base de ses inspirations instant-à-moment. Elaborate production physique est réglé presque entièrement au château de Plunkett, un édifice irlandais délabré que le propriétaire de Peter O’Toole ouvre comme un hôtel de tourisme afin de répondre aux versements hypothécaires. Avec le marché américain à l’esprit, O’Toole facture l’endroit comme un château hanté, à cette fin, ayant son personnel habillent comme des goules de diverses obédiences. Il est peu surprenant que le château se révèle être effectivement hanté. Steve Guttenberg, qui ne reçoit pas avec sa femme Beverly D’Angelo, vient à la rencontre fantôme Daryl Hannah, qui a été tué sur les lieux il y a des années sur sa nuit de noces par Liam Neeson, qui prend la fantaisie de D’Angelo ….Qu’est-ce que l’enfer, son excentrique, et ouais OK pas toujours très agi, mais je l’aime tout à fait ce film, il est hilarant, et Peter O’Toole est magique, vraiment un must pour asseoir et regarder une soirée froide et humide. Situé en Irlande, elle ne prouve être un peu sur le côté stéréotypé vers les Irlandais mais encore une fois, qui se soucie, Whiting Bisque etc. Certains des effets sont un peu sur le côté louche, mais avec Peter O’Toole agissant aussi brillamment que jamais ils semblent sans importance. Je l’ai vu ce film quand j’avais 10 ou plus et toujours aimé, rappelez-vous les scènes avec les religieuses m’a donné quelques cauchemars comme un enfant. Drôle de rewatch et de voir comment les choses stupides semblent maintenant à l’âge adulte ….

Comments are closed.