…Un des meilleurs films de suspense des années 1940, & quot; Laura & quot; est chargé avec la sophistication élégante, le dialogue spirituel, personnages sans scrupules, et l’obsession romantique, le tout enveloppé dans une beauté envoûtante musique.

Belle Gene Tierney est Laura; le jeune directeur de publicité aurait assassiné à la porte de son appartement. Dana Andrews est bien moulé comme Mark MacPherson, le beau, aucun policier non-sens attribué à démêler l’affaire.

Clifton Webb est superbe comme Waldo Lydecker, le mentor de Laura et, un chroniqueur de journal efféminé égocentriques qui a fait une carrière d’éliminer les prétendants potentiels de Laura. Lydecker abhorre Shelby Carpenter (Vincent Price), un playboy sud à qui Laura est engagé. Anne Treadwell (Judith Anderson) est la tante de Laura qui, incidemment, est en amour avec Carpenter elle-même.

Comme MacPherson trie les motifs et les alibis, il trouve Laura lui envoûte aussi. Dans l’une des scènes de films les plus mémorables de tous les temps, Dana Andrews donne une performance intense d’un homme poussé à la distraction par l’histoire de Laura, ses lettres, journal intime, parfum, et obsédante joli portrait au-dessus de la cheminée. De toute évidence agité, il prend un verre comme il est assis sur une chaise sous le portrait de Laura. Il tombe endormi, et le public se demande si laissé ses rêves de Laura se réalisent, telle qu’elle apparaît à travers la porte. Il se réveille et se lève de la chaise, son âme ébranlée par la vue de Laura vivant.

Cette histoire intrigante, combinée avec boutades mordantes de Clifton Webb, la beauté et l’élégance de Gene Tierney, l’intensité de Dana Andrews et les bons regards sombres, et le sens de Vincent Price de l’humour, rend immensément regardable encore et encore ce film ….

Category:

Drame

Comments are closed.