Film avis 26 Juillet, film de 1986: WILDER ET RADNER IN ‘HAUNTED HONEYMOON’ Par WALTER GOODMAN Publié le 26 Juillet, 1986 Humour et d’horreur faire une combinaison mal à l’aise. Le public qui a été mis en place pour rire il peut être difficile de donner avec un cri du cœur. Si l’ancien château fantasmagorique avec des rideaux soufflant et des bougies de pulvérisation et des types étranges rôder dans les couloirs et de se faufiler à travers les portes cachées est clairement mis sur les intérêts de la farce, puis ce qui est là à crier au sujet? La question est posée par Gene Wilder  » Haunted Honeymoon,  » joue maintenant à la United Artists Twin et autres théâtres. Avec des gens agréables comme M. Wilder, Gilda Radner et Dom DeLuise (relativement restreints dans le rôle d’une tante douairière) sur appel, quelques rires sont garantis, mais il n’y a tout simplement pas assez d’eux au milieu des craquements intentionnellement grincent. La première fois que gantée main apparaît à la fenêtre, vous êtes plus susceptible de rire que frissonner mais les deuxième et troisième fois, vous aurez probablement juste assis là. M. Wilder et Miss Radner jouer un couple d’acteurs dans une série de radio fantasmagorique qui vont au large pour se marier à la maison ancestrale de sa famille,  » un solitaire miles immobiliers de partout.  » (Vous devez accepter que M. Wilder vient de une famille avec une maison ancestrale.) Tous les tantes, oncles et cousins ​​sont là, et l’un d’entre eux semble déterminé à faire disparaître avec M. Wilder, qui est l’unique héritier de Auntie Dom. Ou est-ce qu’ils sont tous collaborer à un plan pour aider M. Wilder d’un état nerveux en lui effrayant de la mort? Ou peut-il être à la fois? L’acteur britannique doué Jonathan Pryce montre qu’il peut gérer un accent américain, et Bryan Pringle obtient un peu de jus sur le rôle du maître d’hôtel, qui est sur le jus la plupart du temps. Le plus drôle des routines est un ancien numéro, mais bien fait dans lequel M. Wilder prétend que quelques jambes qui ne lui appartient pas sont les siennes, afin d’obtenir les flics le parfum. Sinon, les blagues sonnent comme date l’émission de radio:.  »? Que dois-je parler de  »  » parler d’une minute  » Et il y a des gags qui se trouvent juste là, le chef parmi eux, ce qui rend l’amour de M. Wilder un cadavre, et d’autres qui sont follement hors de l’esprit d’une parodie, comme sa dernière bataille de poing qui claquent avec le méchant. Pas de rires là-bas, et pas de cris soit.  » Haunted Honeymoon  » est classé PG, peut-être parce que certains enfants ne peut pas obtenir la plaisanterie et avoir peur. Le Cast HAUNTED HONEYMOON, réalisé par Gene Wilder; écrit par M. Wilder et Terence Marsh; directeur de la photographie, Fred Schuler; édité par Christopher Greenbury; musique par John Morris; produit par Susan Ruskin; publié par Orion Pictures Corporation. À UA jumeaux, Broadway at 49th Street; Gemini, 64th Street et Second Avenue; 34th Street Showplace, entre deuxième et troisième Avenues. Durée: 83 minutes. Ce film est classé PG. Larry Abbot … Gene Wilder; Vickie Pearle … Gilda Radner; Tante Kate … Dom DeLuise; Charles … Jonathan Pryce; Dr. Paul Abbot … Paul L. Smith; Francis, Sr …. Peter Vaughan; Pfister … Bryan Pringle; Francis, Jr. …. Roger Ashton-Griffiths; Montego … Jim Carter; Sylvia … Eve Ferret; Nora Abbot … Julann Griffin; Susan … Jo Ross ….Un autre film qui nul autre semble aimer, mais que je trouve agréable. Je pense que certaines personnes devraient donner cette image une seconde chance. Gene Wilder joue une star de la radio névrotique appelé Larry Abbott, et à la veille de son mariage pour co-star Vicky Pearle (feu Mme Wilder, Gilda Radner) ses souvenirs d’un traumatisme de l’enfance lui font éprouver des sautes d’humeur bizarres. Son psychiatre oncle organise pour lui de passer le week-end au manoir gothique de sa tante. L’ensemble rassemble la famille bizarre et une série d’événements madcap se produisent comme un mystérieux tueur tente de se cogner Wilder off pour obtenir la fortune familiale. Wilder est pas aussi drôle comme il est habituellement. Il ne brille que vraiment avec la blague les «jambes dans la cave, mais ses co-stars générer beaucoup de sourires, en particulier le traîné-up Dom DeLuise comme tante Kate, Bryan Pringle comme le maître d’hôtel alcoolique Pfister et Gilda Radner se soulève mucho sourires. Un jeune Jonathan Pryce est convenablement hissable comme méchant Charlie. John Morris score de la musique est aussi excellente que jamais comme les ensembles de Terence Marsh (LE RACHAT de Shawshank) qui a également co-écrit le scénario avec Wilder. Juste lui donner une chance ….

Comments are closed.